• +33 4 79 65 01 00
  • mairie@lepontet-savoie.fr

Archive de l’auteur L'équipe municipale du Pontet

CONSEIL MUNICIPAL

Le prochain conseil municipal aura lieu le lundi 18/10/2021 à 20h à la mairie.

Ordre du jour :

  • Décision modificative n°2.
  • Délibération tarifs réservations de salle et gîtes.

Questions diverses :

  • Travaux à réaliser pour la commune : pose des panneaux, vitrines et numéros pour les bâtiments communaux – répartition des tâches.

Permanences à la mairie

Des horaires de permanences à la mairie sont à votre disposition :

le mardi et le jeudi de 14h à 16h.

Bien-sûr, si ces horaires ne vous permettaient pas de vous déplacer ou d’appeler en fonction de vos impératifs professionnels ou personnels, n’hésitez pas à laisser un message par mail à l’adresse suivante : mairie@lepontet-savoie.fr ou par téléphone au 0479650100.

Au plaisir de vous accueillir et de vous renseigner.

FETE DU JEU LE 25/09/2021

FERMETURE PERMANENCE MAIRIE

Les jeudi 16 et 23 septembre 2021, la permanence de la mairie sera exceptionnellement fermée.
La secrétaire de Mairie sera en réunion au centre de gestion sur ces 2 après-midi.
En cas d’urgence, veuillez contacter M. le Maire au 06.95.37.50.59 ou son premier adjoint, M. Yann BERGER au 06.22.18.66.99.

ECHAPPEE BELLE du 20 au 22 août 2021

UN PARCOURS D’EXCEPTION TANT PAR SA BEAUTÉ QUE PAR SA DIFFICULTÉ

L’Échappée Belle est une traversée de part en part du massif de Belledonne, qui se caractérise par sa haute technicité, son engagement sur des sentiers difficiles d’accès, et l’altitude à laquelle elle se déroule. Créée en 2013 et définie dès sa première édition comme un des plus beaux trails mais aussi un des plus exigeants, L’Échappée Belle s’est immédiatement imposée dans le monde de l’ultra. Le point culminant de la course atteint une altitude de 2 930m avec la Croix de Belledonne. Une traversée de glacier (Freydane), 15 cols et 40 km à plus de 2000m d’altitude doivent être franchis pour arriver au terme de cette aventure. Le record de la traversée intégrale est détenu par François D’Haene en 23h55min11s. Les derniers finishers franchissent la ligne d’arrivée en un peu moins de 56h.

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur cette course sur le site : https://www.lechappeebelledonne.com/

Cette course d’exception passera dans notre belle commune et des navettes seront organisées par la Communauté de Communes Coeur de Savoie afin de réduire les risques liés au stationnement des voitures mais également réduire l’impact de cette course sur notre bel environnement.

Nous demandons bien-sûr aux spectateurs de veiller à leur sécurité mais également de ne pas jeter de détritus sur la voie publique.

LANCEMENT DU PASS CULTURE

Le Pass Culture s’adresse aux jeunes de 18 ans pour leur offrir, sur une application dédiée, l’accès à toutes les offres culturelles situées autour de chez eux en offrant 300 euros à chacun d’entre eux.

Voulu dès 2017 par le Président de la République, ce Pass Culture est l’un des projets majeurs engagés par le ministère de la Culture pour développer la participation de tous les concitoyens à la vie culturelle.

Le Pass Culture propose une grande diversité d’offres :
• des places de concert, de théâtre, d’opéra, de cinéma… ;
• des cours de danse, de théâtre, de musique, de chant, de dessin… ;
• des biens physiques (livres, BD, CD, vinyles, DVD, instruments de musique, œuvres d’art…),
• des services numériques (abonnement à la presse en ligne, la musique en ligne, des jeux vidéo en ligne, des plateformes de streaming de séries et de films, des conférences…).

Une application dédiée permet de créditer chaque compte de 300€ qui pourront être utilisés librement dans un délai de deux ans.

Un espace est également dédié aux acteurs de la culture qui souhaitent être référencés.
Toutes les informations sur le site :

https://pass.culture.fr/

Offre emploi accompagnateur/trice

NOUVELLES CONSIGNES DE TRI

ADIL

UNE CHOUETTE A NE PAS EFFRAYER !

L’effraie des clochers est une chouette qui fréquente des paysages agricoles, notamment les zones de polyculture élevage avec prairies et haies qui constituent ses terrains de chasse favoris ; y abondent ses proies habituelles, petits mammifères (musaraignes, mulots, campagnols …), oiseaux, parfois amphibiens et gros insectes. Ne disposant pas de réserves de graisse qui lui permettraient de résister à des hivers rigoureux, elle vit essentiellement au-dessous de 600 mètres d’altitude, plus rarement jusqu’à 1000 mètres. Nichant à l’origine dans des cavités d’arbres ou de rochers, elle a depuis longtemps adopté les constructions humaines (églises, granges et autres bâtiments agricoles, combles …) qui constituent aujourd’hui la grande majorité de ses sites de reproduction.

Autrefois largement répandue, elle a fortement régressé, victime à la fois de l’altération de ses terrains de chasse (développement de monocultures, arasement de haies, pesticides, urbanisation …), de la mortalité routière, et de la diminution de l’offre de sites de reproduction (rénovation ou destruction de vieux bâtiments agricoles, obturation des ouvertures qui lui permettaient l’accès aux bâtiments – églises et clochers notamment, éclairage nocturne de ces édifices).

Le statut actuel de cette espèce en Savoie, sa répartition, son abondance, sont très mal connus. Dans le cadre du Contrat Vert et Bleu Cœur de Savoie, la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) s’emploie à rechercher l’espèce sur le territoire « Cœur de Savoie », d’une part en tentant de la contacter à l’occasion de ses déplacements nocturnes mais également par la visite des sites de nidification potentiels (clochers, granges, bâtiments, combles) où l’oiseau passe ses journées, élève ses jeunes et laisse de nombreux indices de présence (pelotes de réjections[1], plumes). Pour cette dernière démarche, la collaboration des communes et des habitants est primordiale, soit pour nous autoriser l’accès aux bâtiments susceptibles d’accueillir l’effraie, soit pour nous signaler les sites qu’ils pourraient connaître. En effet, par sa proximité avec l’homme, par un « look » (« la dame blanche ») qui ne laisse aucune confusion possible avec d’autres espèces, par les cris sonores qui peuvent signaler sa présence (des chuintements peu mélodieux), par sa relative fidélité à ses sites de reproduction et par les indices qu’elle laisse sous ses perchoirs habituels, l’effraie des clochers est souvent bien connue des personnes qui l’hébergent.

Merci d’avance de bien vouloir signaler à la LPO toute observation de l’espèce ou indices de sa présence, même anciens, dont vous auriez connaissance (savoie@lpo.fr / tél : 07 69 29 03 27).


[1]     A l’instar d’autres espèces de chouettes et hiboux, l’effraie des clochers avale ses proies entières. Les parties non digérées (poils et os) s’accumulent dans le gésier avant d’être rejetées par le bec de l’oiseau sous forme d’une pelote dite « de réjection ».

123